Home

Un blog de LeParvenu.net


La perte du temps volé

Quand on a besoin de l’heure, on nous la prend

1 comment(s)

Melbourne, Mars 2013

C’est le temps des Hausarbeit de politische Soziologie, des exposés de ENP, du gala ou du théâtre. Et c’est pile maintenant qu’on nous pique une heure de notre temps si précieux. Explications.

Vous avez tous déjà rangé votre chambre ou votre bureau alors que vous auriez du faire bien autre chose. Figurez-vous, vous êtes en train de faire quelque chose de similaire. Mais bon, vous avez commencé, donc tant qu’à continuer la lecture.

Entre la démocratie, les élections, les motivations diverses, les marges de 2,5 ou 4cm et les Fußnoten qui trainent dans tous les sens – je vais tenter la recherche du temps perdu. Oui, Marcel y a probablement son mot à dire, mais Benoît Rinnert n’avait pas son numéro. Et moi non plus, d’ailleurs.

Le temps perdu – on a beau le chercher – est du temps qu’on ne retrouvera plus. Il s’agit de ces minutes et secondes, pendant lesquelles vous découvrez les joies de Photoshop pour créer des photos que vous collez sur des murs virtuels. Ce sont ces heures, pendant lesquelles vous vous aventurez sur internet pour découvrir qu’à Paris ils volent de l’éléphant (http://lemde.fr/14vJtYq), que les BRICS sont constitués pour un acronyme (http://www.economist.com/blogs/economist-explains/2013/03/economist-explains-why-south-africa-brics) ou encore que les tortues d’Amazonie femelles sont les seules à s’occuper de leurs enfants. Apparemment les autres pensent y perdre leur temps. (http://www.bbc.co.uk/blogs/magazinemonitor/2013/03/10_things_we_didnt_know_last_w_268.shtml) Finalement, à Pâques ont peut aussi s’intéresser à la provenance de l’œuf rempli de nougat (http://orf.at/stories/2170200/2170207/), un détail que Jakob Vogel nous a caché.

Tout ceci pour dire qu’il y a un tas de choses avec lesquelles on pourrait faire passer le temps et le perdre magistralement. Vous pourriez faire une sauvegarde de votre ordinateur – il serait dommage que le non-travail disparaisse – ou encore décider de changer vos photos de profil ou de couverture sur Facebook. Bien mieux encore, vous pourriez regarder – et surtout « aimer », sinon ce n’est pas drôle – toutes les anciennes photos du week-end d’intégration que vous n’avez pas encore « liké ». Je me ferais un plaisir de recevoir vos notifications à la place de lire des articles scientifiques sur la démocratisation de la ville de Omsk en Russie. Sans blague : L’article est disponible en ligne, dans le magzine Europe-Asia Studies, vol. 50, n° 4 (juin 1998), pages 619-650. Pour bien citer avec toutes les Formalien, il manque l’auteur : Neil J. Melvin.

Ne vous fiez pas à Downs et sa théorie économique de la démocratie. Vous pouvez augmenter votre statut social grâce au vote pour les listes de BdE de Paris, même si à priori, c’est du temps perdu. Je suis malheureusement en manque de données empiriques pour vous dire si – en votant « blanc » – vous votez par rapport à votre milieu ou de manière purement rationnelle.

Vous avez faim ? Pourquoi pas un chien chaud comme à New York ? http://www.bbc.com/travel/feature/20130312-hunting-the-humble-hot-dog-in-new-york-city?OCID=fbtvlbbc&buffer_share=f0e76&utm_source=buffer

« Chasser les les politiciens en place. » C’est la formule de Karl Popper pour décrire la valeur de la démocratie. Nous, êtres démocratiques jusqu’au bout des orteils, chassons le temps. C’est en faisant constamment autre chose que l’on parvient au final à ne rien faire tout en ayant fait quelque chose. Le problème est clairement la chose – libre à vous de dénommer cette chose Hausarbeit ou pomme de terre.

Même s'il existe toute une branche de la sociologie qui s’intéresse au temps libre, vouloir y travailler est comme un de ces rêves d’enfant non réfléchis – à peu près aussi naïf que de penser qu’un contrôle de qualité des chocolats existe et qu’un seul homme est payé pour manger un chocolat sur 10 à la sortie de la machine.

Entre le problème « d’exporter la démocratie ? » (Guy Hermet) et les enjeux et instabilités du nouveau monde arabe (Denis Bauchard), entre les élections en Indonésie et jouer à un jeu argentin qui permet d’envahir des îles contestées (http://www.bbc.co.uk/news/world-latin-america-21948000), la réelle perte de temps objective est encore à venir. « Au voleur ! » crierez-vous, mais une fois que vous aurez remarqué la perte de temps il sera trop tard. Comme ici. Je vous ai averti du caractère inutile de cette lecture. Mais il était trop tard. De même que demain matin, quand il sera une heure trop tard, vous ne vous serez pas rendu compte du changement horaire. Je vous remercie quand même de m’avoir accordé quelques minutes de votre temps si précieux. Je vais essayer de rattraper ce que j’ai perdu cette nuit à 2h. Le temps passera certainement très vite. Et entre temps, je vais tester la qualité du chocolat.

Par Yann Schreiber

Mars 30th, 2013 @ 18:08

1 response(s) to “La perte du temps volé”

lecteur n (Anonymous)

Très chouette article! Je suis agréablement surpris.


Leave a reply